Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 11:40

 

 

Peut-être la solution est-elle tout simplement sous nos yeux !!!

quelque chose de beau se prépare...

les choses peuvent changer, il s'uffi d'y croire et de changer les mentalités.

 

Qu'est-ce qui nous fait peur au quotidien ?

de ne pas réussir à finir les fins de mois...

de perdre ce que l'on a ... argent, travail...

 

on travail d'arrache-pied pour vivre dans une vie qui est la plus confortable possible,

le but pour certains étant d'avoir la dernière télé, d'être comme le voisin...

 

mais sans cette peur de ne pas pouvoir répondre à ces besoins,

sans cette peur du manque, de la perte,

quand serait-il ? comment serions-nous?

... peut-être tout simplement plus légé, plus serein...

 

Vivre et "Etre" plutôt que de vivre pour Avoir.

 

Samsara

 

Repost 0
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 17:55

 

 

Plus d'infos sur :


La spasmophilie n'est pas un mythe mais bel et bien un réel syndrome.

C'est un trouble complexe dû à un déséquilibre à la foi psychique et physique.

 

Le syndrome de la Spasmophilie existe dans tous les pays mais sous d'autres appellations, il est cependant le plus répendu en France soit environs 10 millions. Il touche 3 à 4 fois plus les femmes, probablement en raison de l'imprégnation cyclique ostrogénique qui favorise l'excitabilité neuromusculaire. Elle touche surtout l'adulte mais aussi parfois les enfants, voir même le bébé et les personnes d'âge mûr.

 

Cette affection peu restée "en sommeil" durant plusieurs années et ne jamais se déclarer, il s'agit de la période "compensée",

Pour d'autres, il peu y avoir "décompensation" c'est à dire laisser apparaître les troubles, symptômes caractéristiques de la Spasmophilie. Cette décompensation se révèle presque toujours à la suite d'un évènement traumatique, un choc... cela peut aller des chocs moraux, aux chocs physiques, à un accident, à une intervention chirurgicale, un accouchement...

 

 

Pourquoi la spasmophilie peut-elle se déclencher?

 

Tout d'abord il semblerait que certaines personnes ont un terrain anxieux permettant ainsi l'appararition de la spasmophilie. Le facteur déclenchant peut-être psychologique mais aussi d'ordre physiologique, perturbations alimentaires, allaitement, croissance rapide...

 

Qu'est-ce que la spasmophilie?

 

Tel que le décrit le docteur Jean Claude Houdret, la spasmophilie serait un syndrome ou un ensemble de signes, neurovégétatif fondé sur l'hyperexitabilité neuromusculaire due au déséquilibre entre les deux systèmes : le sympathique et le parasympathique.

 

Pour tout ceux qui en souffre, il ne s'agit pas uniquement d'un problème lié au psychologique, c'est pourquoi il est important de travailler aussi sur le corps dans son ensemble grâce aux médecines naturelles, pouvant vous aider à aller mieux.

Il existe des période d'acalmie où le spasmophile se sent beaucoup mieux et reviennent parfois durant des phase plus délicate de la vie.

 

 

Les différents symptômes de la spasmophilie?

 

Il en existe une cinquantaine, mais les spasmophiles peuvent n'en avoir certains et pas d'autres. Les signes sont nombreux et variables selon le terrain de chaque personne.

 

- sensation de vertiges et de sol mou sous les pieds,

- une fatigue chronique, même le matin au levé et disparaît le soir

- difficulté du sommeil, à s'endormir, réveil nocturne..

- anxiété, le spasmophile vit avec une inquiétude constante

- il anticipe l'avenir de façon négative.

- douleurs : mal de dos dût aux contractures musculaires

- tressautements nerveux, la paupière ou la lèvre qui saute

- la vue qui se trouble, boule dans la gorge...

- les spasmes

- le coeur qui s'emballe, coup dans la poitrine.

- papillon noire, points noir et blancs au niveau de la vision

- crise de panique avec la sensation que l'on va mourir.

 

Si cela peut vous rassurer lors d'une première crise d'angoisse, il n'y a rien de grave et il ne peut rien se passer de grave. Pour qu'elle puisse se passer, je vous conseil de respirer calmement et de travailler sur votre respiration (de porter votre attention sur votre abdomen, de voir que votre ventre se gonfle à l'inspire et qu'il se dégonfle à l'expire et de retrouver votre calme) ou tout simplement de respirer dans un sac plastique.

 

 

Comment savoir si vous êtes spasmophile ?

 

Si vous êtes accablé de nombreux troubles et que vous avez vu tous les médecins possibles

qui peinent à localiser la cause.

 

- est-ce que vos troubles sont apparus durant une période précise (puberté) ou à une date précise ? (accident, choc, opération...)

- les médecins ne trouvent rien car votre corps est en bonne santé, aucune anomalie précise n'a été détecté?

- vos troubles sont variables, ils vont et viennent, mais vous n'êtes jamais très bien.

 

L'ensemble de ses symptômes peuvent générer sur du long terme une certaine anxiété, de la fatigue, de la déprime...un ras le bol de ne pas savoir ce qu'il vous arrive.

 

Les symptômes de la spasmophilie varient en fonction des saisons; des aggravations se font ressentir durant la période printanière et la période automnale, ménagez-vous durant ces périodes.

 

*données extraites de l'ouvrage "soigner le spasmophilie avec les médecines douces et des méthodes naturelles"

 

 

Les conseils et les solutions les plus efficaces pour aller mieux.

 

1/ Vérifier si vous êtes spasmophil : faire un électromyogramme auprès d'un neurologue 

  

Dans un premier temps si vous avez de tels symptômes et que aucun de vos médecins n'ont réussi à vous dire de quoi vous souffrez, demander à faire un électromyogramme.

Ce test vous affirmera si vous êtes spasmophile ou pas. Il sert à détecter l'hyperexcitabilité neuromusculaire, une étude graphique permet de diagnostiquer l'intensité du syndrome.

 

 

2/ Demander à faire des tests sanguins car il se peut que vous manquiez de quelque chose. Les analyses révèlent parfois d'un déficit en magnésium, calcium, phosphore...

 

3/ Essayer de vous faire suivre par un homéopathe, les plantes peuvent vous apporter un soulagement, il à pour volonté de traité l'individu dans son ensemble et pas uniquement pour ses symptômes.

 

4/ Pratiquer la relaxation et la sophrologie qui est une méthode psyco-corporelle qui a pour volonté de travailler sur la reconnexion à vos sensations corporelles et sur la gestion de votre stress (me contacter à ce sujet en tant que sophrologue je peux vous orienter)

link

 

Les exercices pouvant vous aider à vous relaxer :

 

- le Training Autogène de Schultz

- apprendre la respiration abdominale ( la respiration est essentiel pour vous aider)

- pratiquer le lâcher prise

- éviter les conflits et les contrariétés

- appliquer la pensée positive

- entourez vous de personnes positives qui vous font du bien

- choisissez le bon sport (éviter la course, pérférez la natation)

- STOP la cigarette augmente vos troubles puisqu'elle dérègle le système nerveux autonome.

 

Je connais très bien la spasmophilie, ses complications, le mal de vivre qu'elle peut procurer et je connais aussi les exercices pour vous relaxer puisque je suis Sophrologue-Relaxologue. Cette technique peut vraiment vous soulager dans votre quotidien.

 

 

Si vous souhaitez que je vous communique les coordonnées d'un neurologue et un homéopathe spécialisés dans la spasmophilie, n'hésitez pas à m'envoyer un mail à

letiecaudrey@hotmail.fr

 

 

Il existe des solutions, rassurez-vous, vous n'êtes pas seul.

 

 

 

 

site : www.sansangoisse.com

 


 

 

Association "Spasmophilie et Sérénité" est situé à Paris 5

elle a été créée pour aider les spasmophile à vivre mieux et à trouver des solutions

n'hésitez pas à les contacter

http://spasmophilie.com/

 

 


 

 

Aticles sur la spasmo

 

http://forum.doctissimo.fr/sante/spasmophilie-tetanie/spasmophilie-sujet_150942_1.htm

 

http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/spasmophilie.htm

 

Les livres que je vous recommande :

 

"Soigner la spasmophilie avec les médecines douces et des méthodes naturelles"

par le Docteur Jean-Claude Houdret

 

Soigner la spasmophilie : Avec les médecines douces et des méthodes naturelles

 

 

" Spasmophilie Refuser la fatalité, Trouver la sérénité"

de Geneviève GOREUX-MAROIS,

l'écrivain est elle même Spasmophile elle vous aidera à y voir plus clair.

 

Geneviève Goreux-Marois - Spasmophilie. Refuser la fatalité et trouver la sérénité

 

Repost 0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 12:15

     

COACHING INDIVIDUEL

sur Paris

4 rue Dunois 75013

Pour un accompagnement au changement

(la 1ère séance d'1h est gratuite ET sans engagement)

 

 

Prise de rendez-vous et renseignements uniquement au :

06 15 85 06 15 ou letiecaudrey@hotmail.fr

 

Pourquoi se faire accompagner par un coach professionnel ?  

Se faire accompagner, c’est faire le pari d’investir sur soi. A un moment clé, se faire aider pour sortir d’une situation délicate, atteindre un objectif important à vos yeux, ou construire un équilibre de vie qui vous convienne.

Le coach vous aide :

à clarifier votre situation, à repérer vos ressources, à lever les obstacles, à construire un plan d’action et à réaliser votre projet.

 

Fréquement, le recours à un coach intervient aux moments suivants :

  • Vous avez une décision importante à prendre et le choix est difficile.
  • Vous avez l’impression d’atteindre vos limites sur un plan relationnel, personnel ou professionnel.
  • Vous sentez qu’une impulsion extérieure vous sortirait d’un « moment de flottement » et vous remettrait sur de bons rails.
  • Vous souhaitez réussir quelque chose qui vous met en difficulté.
  • Une problématique récurrente handicape votre développement personnel ou professionnel : difficulté à dire non, hypersensibilité aux critiques, blocage relationnel avec certains types de personnes, manque de confiance en soi ou d’estime de soi, problème de perfectionnisme, peur de gagner, difficulté à finir ce qui est commencé…

 

Coach ou psy : quelle est la différence ?  

Les 2 professionnels de l’accompagnement ont des objectifs différents et parfois complémentaires.

  • Mon objectif en tant que coach est de vous aider à vous mettre en mouvement puis à poursuivre  votre action jusqu’à ce que vous récupériez les fruits des changements que vous aurez initiés. Les mots clés de l’accompagnement par un coach sont Quoi et Comment ?
  • Un psy se préoccupe de soigner la souffrance psychologique. Les mots clés de l’accompagnement par un psy sont, en général,  Qui et Pourquoi ?

 

Coach ou formateur : quelle est la différence ?

  • Le formateur transmet  sa connaissance, sa façon d’interpréter le monde ou de faire efficacement quelque chose.
  • En tant que coach, mon travail consiste à vous « prendre comme vous êtes  » et à écouter sans jugement ce que vous désirez changer. Puis par un questionnement  et divers outils, vous amenez à trouver vos propres ressources pour obtenir ce que vous désirez. Y compris si ce que vous voulez est de l’ordre de la réalisation de soi.

 

durnois

 La 1ère séance : test du coach et test du coaching. La 1ère séance est gratuite et sans engagement. Elle est l’occasion pour vous de tester le coaching, de vérifier que cela correspond à votre besoin, de tester le coach et enfin de définir un objectif contractuel de coaching.

Expérimenter le coaching : Le 1er entretien dure une heure environ. Après avoir répondu à la demande d’information de mes visiteurs, nous être mutuellement présentés de façon succincte, l’entretien se poursuit comme une séance de coaching « normal ». Cela permet un véritable test de la méthode et souvent des premières prises de conscience.

Vérifier que cela correspond à votre besoin présent : Quand nous sommes face à une difficulté récurrente, nous avons tendance à être dans le flou, à avoir du mal à préciser notre besoin. La vocation de ce premier contact est qu’ensemble nous mettions à jour votre demande. A déterminer si oui ou non le coaching peut vous aider.

Tester le coach : Le coaching est une relation humaine. La qualité de la relation, le respect, la confiance qui se crée au fur et à mesure, contribue pour beaucoup à l’atteinte des objectifs de coaching.

Etablir un objectif de coaching contractuel : A l’issue de la première séance, nous définissons ensemble cet objectif, celui-ci doit-être mesurable de façon factuelle et permet de déterminer la réussite et la fin du contrat de coaching. C’est en fonction de cet objectif que le nombre de séances est fixé.


 

 

 Témoignages

 Message de Caroline C.

Je suis coachée par Cédrick Fromont depuis mars 2010. Cela peut sembler long, mais il faut dire que le challenge était de taille ! Pour résumer, lorsque je suis venue solliciter Cédrick, je n’avais plus envie de vivre. Mais j’ai deux jeunes enfants qui ont encore besoin de moi. J’étais déjà suivie par une psychologue mais Cédrick m’a conseillé de continuer, son action ne faisait pas double emploi. Si ma psychologue m’aide à m’accepter telle que je suis, Cédrick m’apprend à me servir de ce que je suis. Résultat, je suis l’auteur de ma vie, je ne la subis plus. Après avoir analysé ma personnalité avec une justesse étonnante, nous avons mis en pratique des exercices très concrets, suivis de débriefing très éclairants. Aujourd’hui, j’ai repris le travail, j’ai des amis en qui j’ai toute confiance, je sais mettre fin à une situation qui ne me convient plus.

Est-ce que cela m’a coûté cher (j’ajoute que je vis en Province et que je prenais le TGV à chacune de mes séance) ? Par rapport aux situations dans lesquelles j’aurais pu me mettre sans son intervention, on peut dire que Cédrick fait dans l’aide humanitaire…



Message de Sonia.

J’ai d’abord fait le premier pas dans l’atelier de Cédrick lors d’un atelier sur l’estime de soi, en groupe, un samedi matin, comme ça, pour essayer, avec une amie.
Son rapport simple et respectueux de chacun m’a donné envie de me lancer dans une démarche individuelle de coaching pour faire avancer mon projet professionnel qui piétinait et que je souhaitais faire évoluer.

 De manière complémentaire à une psychothérapie que je suis depuis 3 ans, Cédrick m’a permis de faire de grands pas: il m’a aidé à m’ancrer et à me raccrocher à mes bases en me faisant prendre conscience de mes besoins, il m’a montré comment tirer le positif , j’ai pris confiance en mes capacités et compétences et j’ai senti que je pouvais être Sonia comme je suis sans avoir besoin de prouver quoique ce soit.

Mon projet professionnel ne s’est pas révélé quelque chose d’extraordinaire auquel je n’aurai pas osé penser avant le coaching, mais j’ai plutôt redécouvert des envies qui m’appartiennent vraiment. Le chemin pour arriver jusque là n’a pas toujours été facile, cela m’a parfois beaucoup remuée et j’ai même eu envie d’arrêter en cours de route, mais je suis ravie d’avoir continué. Ce que j’ai appris avec le coaching me donne la force de faire des démarches et des projets à mon rythme, avec confiance, parce que j’ai retrouvé du sens à mes questionnements et à mes recherches.

Repost 0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 00:49

 

Un de mes amis vient de me faire le magnifique cadeau de m'envoyer ce poème, merci à Philippe MORANDO de ce présent que je ne cesserai de lire et de relire.

 

Je souhaite partager avec tous ceux qui se sont oublié...et qui passe à côté de leur vie en oubliant l'essentiel ; Ne perdez pas de vue qui vous êtes !!!!

Vous êtes tous exceptionnel.

 

 


Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
j’ai compris qu’en toutes circonstances, 
j’étais à la bonne place, 
au bon moment. 
Et, alors, j’ai pu me relaxer. 
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Estime de soi. 



 
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle, 
n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions. 
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Authenticité. 


 
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
j’ai cessé de vouloir une vie différente 

e
t j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle. 

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Maturité . 


 Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
j’ai commencé à percevoir l’abus 
dans le fait de forcer une situation, ou une personne, 
dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment. 
Aujourd'hui, je sais que ça s’appelle Respect.
 


 
Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
j’ai commencé à me libérer 
de tout ce qui ne m’était pas salutaire, 
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme. 
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Amour de soi.
 


Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre 
et j’ai arrêté de faire de grands plans , 
j’ai abandonné les mégaprojets du futur.
 

Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, 
quand ça me plait et à mon rythme. 
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle Simplicité.


Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
j’ai cessé de chercher 
à toujours avoir raison et me suis rendu 
compte de toutes les fois où je me suis trompé. 
Aujourd’hui, j’ai découvert l' Humilité. 


Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
 

j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. 
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe. 
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle Plénitude.


Le jour où je me suis aimé pour de vrai, 
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir , 
mais si je la mets au service de mon cœur, 
elle devient un allié très précieux. 

Kim et Alison Mcmillen

CE TEXTE est faussement attribué A CHARLIE CHAPLIN  (répercuté sur d'innombrables blogs, il s'agit en réalité d'un texte publié en 2001 par Kim et Alison Mcmillen)

Merci à eux pour ce message d'amour et d'espoir.


Repost 0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 11:56

 

L'AMOUR et la PEUR
 
S'il y a de la peur c'est qu'il n'y a pas d'amour.
Quelque chose vous tracasse? Cherchez la peur.
Chaque fois qu'une émotion négative se présente à nous, il se cache derrière une peur.
 
En vérité, il n'y a que deux mots dans le langage de l'âme : la Peur et l'Amour.
La peur est l'énergie qui contracte, referme, attire, court, cache, entasse et blesse.
L'amour est l'énergie qui s'étend, s'ouvre, envoie, reste, révèle, partage et guérit.
 
La peur enveloppe nos corps dans les vêtements.
L'amour nous permet de rester nu.
La peur s'accroche et se cramponne à tout ce que nous avons.
L'amour donne tout ce que nous avons.
 
La peur retient.
L'amour chérit.
La peur empoigne.
L'amour lâche prise.

La peur laisse de la rancoeur.
L'amour soulage.
La peur attaque.
L'amour répare.
 
Chaque pensée, parole ou action est fondée sur l'une ou l'autre émotion.
Tu n'as aucun choix à cet égard, car il n'y a pas d'autre choix.
Mais tu es libre de choisir entre les deux.
 
Ainsi, au moment où tu promets ton plus grand amour, tu accueilles ta plus grande peur
car, aussitôt après avoir dit ''je t'aime'', tu t'inquiètes de ce que cet amour ne te soit retourné
et, s'il l'est, tu te mets aussitôt à t'inquiéter de perdre l'amour que tu viens de trouver.
 
Cependant, si tu sais Qui Tu Est, tu n'auras jamais peur.
Car, qui pourrait rejeter une telle magnificence?
Mais si tu ne sais pas Qui Tu Es, alors tu te crois bien inférieur.
Fais l'expérience glorieuse de Qui Tu Es vraiment et de qui tu peux Être.
 
(Leçon d'amour du Dalaï Lama)
 
Repost 0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 15:42

 

Il est si difficile de s’aimer, d’avoir de l’estime de soi… quand on ne nous a pas donné l’affection, cet amour dont nous avions besoin étant enfant.

Pour toutes ces personnes devenues adulte, je vous dis « Ecoute ton corps blessé et en manque d’amour » ! Aime-le ! Dis-lui tout ce qu’il aurait aimé entendre, donne lui tout ce qu’il aurait aimé recevoir.

Fais le deuil de ce que tu n’as pas eu et autorise toi à recevoir ce dont tu as toujours manqué. Soi le parent de cet enfant intérieur qui a besoin de toi, donne toi tout l’amour dont tu as besoin. Car pour aimer les autres il faut d’abord s’aimer soi-même.

Pour s’aimer il faut déjà apprendre à se connaître, savoir ce que tu veux et ce que tu ne veux plus, ce qui te fait sourire, ce qui te fait vibrer ou bien ce qui te rends triste et en colère. Et ainsi tu pourras répondre à tes besoins en te donnant tout ce dont tu as besoin comme si tu chérissais ton enfant pour le rendre heureux, en le protégeant et en lui apportant toute l’attention qu’il mérite.

Aime-toi ! Pense à tes besoins avant même de penser à ceux des autres, car tu es la personne la plus importante au monde.  

Et dernière chose, pardonne-toi, soi compatissant avec toi au regard de ce que tu as été amené à vivre (obstacles, déceptions…) et regarde tout le chemin que tu as déjà parcouru.

 

Nous avons tous des choses en nous que nous aimons, sachons les apprécier :

-          Fais la liste de 5 à 10 choses que tu aimes chez toi

-          Ecris entre 5 et 10 choses que les autres aiment chez toi

-          Rappel toi d’un souvenir qui te fais sourire et écoute ce que ton corps te dis

-          Visualise tous les succès que tu as eu dans ta vie (même les petites expériences)

-          Dis-toi chaque jour ce que tu as toujours rêvé que l’on te dise

Bonne et longue vie à toi.

 

 

Repost 0
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 10:37

A l'aube d'une nouvelle ère....

 

Des hommes s'adressent aux femmes d'une manière consciente et engagée en toute sincérité.

Quel merveilleux cadeau...

 

Il semblerait que nous sommes en train de passer à une autre ère, que les êtres humains évoluent davantage en pleine conscience, cette vidéo en est la preuve.

 

 

 

http://epanews.fr/video/cheres-femmes?xg_source=msg_mes_network

 

Repost 0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 18:02

 

Le passé a été, mais il n’est plus !  alors pourquoi se raccrocher sans cesse à lui ?

 

Quel est notre motivation première à toujours le garder comme compagnon de route, alors que le plus souvent nous ne faisons pas bon ménage ?…

 

Peut-être nous sert-il tout simplement de repère.

On peut se demander après une enfance douloureuse ou des moments difficiles, pourquoi avons-nous tant besoin de ressasser sans cesse le passé, de se servir de lui comme un élément de comparaison ?

 

Parce que nous nous sommes construit avec ce passé et ses expériences qui ont laissé derrière nous "des croyances". A travers ses joies mais aussi ses douleurs, il nous a aidé à construire notre identité, nos valeurs.  Si nous avons rencontrés par malchance des situations difficiles répétitives, quel que soit le domaine, nous nous sommes fait la croyance que la vie est ainsi faite et que les choses ne pourront jamais changer ! Mais tel en est pas le cas fort heureusement, tout peut changer et rien n’est figé ; les bouddhistes parlent dans ce cas de l’impermanence des choses, que pour être heureux il faut s’en détacher pour se sentir libérer.

 

Certaines personnes pensent que les situations viennent à eux sans qu’il les provoque ; mais êtes-vous sûr que ce sont les évènements qui viennent à vous par hasard ?

On en a pour preuvre, lorsque parfois nous sommes face à un cycle de répétition, que quoi que l’on fasse, les choses sont toujours similaires, que l’on a jamais de chance en amour, que nous sommes toujours face à des problèmes d’argent et que rien ne peut y changer .

Ne vous êtes vous jamais fait la remarque que vous ne sortiez toujours qu’avec le même type de personne ? «je ne comprend pas, je tombe toujours sur des hommes mariés » …

 

Si tel est le cas une situation passée vécue dans votre enfance en est peut être la cause. Et oui ! Notre identité, nos croyances se fabriquent dans l’enfance. Une situation difficile rencontrée lors de son plus jeune âge peut avoir des répercussions sur toute votre vie sauf si vous en prenez conscience.

 

 

Là est la clef ! Prendre conscience des choses est déjà un très grand pas, vouloir se débarrasser de nos vieilles habitudes néfastes qui nous sécurisaient et nous protégeaient à un moment de notre vie est la seconde chose. C’est ensuite qu’il faut laisser le passé au passé pour créer de nouvelles habitudes et surtout de nouvelles croyances. Il ne faut pas oublier et faire semblant que tout cela n’a jamais existé car cela entraînerait chez vous des « conflits intérieurs », mais il faut savoir pardonner…se pardonner à soi et aux autres autant que possible, puis accepter ce qui a été… et ce qui ne sera plus! car vous l’aurez décidé.

 

Votre maman vous à dit que les hommes étaient tous des cons et que de toute manière ils finiraient tous un jour par vous quitter ; on vous a toujours dit que s’occuper de soi était égoïste, surtout pour une femme dont le rôle est de s’occuper de la maison, de son mari, de ses enfants ... ; que dans la vie il faut travailler dur et beaucoup pour y arriver…

 

 

Finissons-en avec toutes ces croyances, nous devons croire à ce que nous souhaitons de mieux pour nous. Il faut faire sauter nos barrières et se dire que se sont nos croyances limitantes qui nous empêchent d’avancer et qui ne nous permettent pas d’évoluer.

 

 

Les généralisations, les comparaisons sont néfastes pour chacun d’entre nous, pour la simple et bonne raison que l’on est tous différent et que nous avons tous eu des parcours de vie propre à chacun et que personne n’est en mesure de juger ce qu’il ne connaît pas. N’avez-vous pas déjà souffert d’une remarque sur votre soit disant Normalité « à ton âge tu vis encore chez tes parents ? », il serait temps que tu penses à faire un enfant, tu n’es plus toute jeune ma grande! » « moi je ne pourrais pas être célibataire ma pauvre, qu’est ce que cela doit être dur »

 

Les gens adorent mettre les autres dans des cases, les étiquetés : « toi tu es normal, toi désolé tu ne l’es pas, parce que tu devrais être comme cela » ;

Mais j’ai envi de dire «comme cela, par rapport à quoi, par rapport à qui » y a une loi que je ne connaît pas ? 

Mais ne vous leurrez pas, ces gens qui se permette de vous dire cela se rassure, il ne sont pas forcément plus heureux que vous ; mais d’une certaine façon cela les réconforte de se dire qu’ils ne sont pas si mal lotis que ça, puisque vous en comparaison vous êtes en moins bonne posture, car vous n’êtes pas dans la norme. Ah cette fameuse norme, elle en a fait souffrir plus d’un…

 

Faites de vos croyances ce que vous voulez qu’elles soient.

Pour cela, vous pouvez dans un premier temps lister vos croyances fastes et néfastes, mais il est bien souvent difficile de les repérer car elles font parties de nous et que pour certaines d'entre elles, nous ne soupçonnons même pas leur existence ; si tel est le cas un professionnel de la Programmation Neurolinguistique (PNL ) pourra vous accompagner dans cette démarche.

 

Il ne sert à rien de ressasser le passé, mais il est utile de s’en servir pour avancer.

 

Faites vous en un allié…

 

Laissons le Passé au passé pour pouvoir avancer …

Repost 0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 12:23
   
 ... pour les parents.

1. Mes mains sont petites; ne vous attendez donc pas à la perfection
quand je fais mon lit, quand je dessine ou que j'envoie un ballon.
Mes jambes sont courtes; ralentissez pour que je puisse vous
suivre.

2. Mes yeux n'ont pas vu le monde comme vous; laissez-moi l'explorer
en toute sécurité, mais sans interdit inutile.

3. Il y aura toujours des choses à faire à la maison, mais moi je ne
suis jeune que pour quelques années. Prenez le temps de m'expliquer
les choses, avec patience et bonne volonté. Ce monde semble si
merveilleux!

4. Je suis fragile, même si je ne le montre pas. Soyez sensible à mes
besoins, à ce que je ressens. Ne vous moquez pas de moi sans arrêt.
Traitez-moi comme vous aimeriez être traité ou, mieux, comme vous
auriez aimé être traité quand vous aviez mon âge.

5. Je suis un cadeau de la nature; traitez-moi s'il vous plait comme tel.
Je suis responsable de mes actions, mais c'est vous qui me donnez
l'exemple et convenez avec moi de règles - avec amour.

6. J'ai besoin de vos encouragements pour grandir. Mettez la pédale
douce pour les critiques. Souvenez-vous: vous pouvez critiquer
ce que je fais sans me critiquer, moi.

7. Donnez-moi le droit de prendre des décisions moi-même. Autorisez-moi
à expérimenter l'échec, pour que j'apprenne de mes erreurs. De cette
façon, je serai prêt à prendre plus tard les décisions que la vie
me demandera de prendre.

8. S'il vous plaît, cessez de me comparer. Je suis unique. Si vous
avez des attentes trop fortes pour moi, je ne me sentirai pas à la
hauteur, et cela minera ma confiance en moi. Je sais que c'est
difficile, mais ne me comparez pas à ma soeur ou à mon frère.

9. N'ayez pas peur de partir ensemble pour un week-end. Les enfants
on eux aussi besoin de vacances, sans leurs parents -- tout
comme les parents ont besoin de vacances sans leurs enfants.
En plus, c'est une façon de nous montrer combien votre relation
est forte et combien vous vous aimez.

10.Apprenez-moi la relaxation :
http://www.club-positif.com/club-positif.com/outils/relaxation/index.html,
la méditation ou la prière. Montrez-moi l'exemple en vous
recueillant vous aussi.
J'ai besoin moi aussi d'une dimension intérieure.

(Texte anonyme, traduction (c)2002 www.club-positif.com)
 

J'ai trouvé ces 10 commandements des plus précieux, d'où mon souhait de vous les faire partager.

 

samsara.

Repost 0
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 12:54

 


 

  

J'ai rencontré il y a quelques temps Philippe MORANDO, auteur de nombreux best-seller portant sur le développement personnel.
 
 Philippe Morando


Passionné par de nombreux domaines, Philippe MORANDO a développé un savoir faire dans les sciences physiques, la spiriualité, la psychologie et autres sciences humaines.
 
 
Son expérience ainsi que son aprentissage dans ces différents domaines l'ont amené à travailler en tant que thérapeute. Depuis plus de 30 ans, il travaille pour le bien être de ses patients à travers plusieurs techniques qui ont évoluées avec l'avancée de ses recherches dans le développement personnel.
  
 

Le travail de Philippe M.
 
- développement de la conscience
- responsabilisation de chacun face à sa vie
- expression des potentialités propres à chacun
- augmentation du Bien être, de l'harmonie intérieure de chaque être humain.

 

   

Forgées de son expérience, ses oeuvres ont permis à ses lecteurs d'apprendre autrement sur leurs mécanismes de pensée. Pour parvenir à réduire ce stress que tout le monde rencontre, Philippe MORANDO a mis au point une nouvelle technique qui a pour objectif  : l'harmonie du mental et les niveaux de conscience que l'homme peut atteindre...


L'ATP "analyse et traitement de la pensée permet à la foi d'équilibrer le mental, d'obtenir la paix de l'esprit et de déclencher, par des choix judicieux, une action constructive.

 


C'est une technique qui est très efficace pour comprendre nos mécanismes de pensée mais aussi pour adopter une autre hygiène mentale, nous permettant d'apprécier la vie de façon différente.

 

Pour tout ceux qui souhaite apprendre l'ATP, Philippe MORANDO dispense des cours par internet sous forme de vidéo. Vous avez la possibilité en vous inscrivant sur son site de suivre son cours chaque mercredi (rubrique cours)



 

Par ailleurs il organise des ateliers pour toutes inscription et renseignements letiecaudrey@hotmail.fr

 


 

 


 

 Retrouver le chemin de la libération

Outre ses multiples fonctions, Philippe MORANDO est devenu un brillant écrivain qui édite depuis 1994 ses propres oeuvres (epm éditions)
Au total 14 ouvrages ont été écrits par ses soins, dont 5 best Seller, ainsi que de nombreux CD de relaxation que vous trouverez sur son site internet.

 

 

C'est parce que nous traversons tous des moments plus ou moins difficiles dans la vie que nous nous tournons vers ces méthodes de développement personnel.
Adepte de ces techniques depuis plusieurs mois, je me rends compte avec un certain recul qu'elles m'ont permises d'évoluer et de vivre en accord avec moi même.
 
Pour cela je vous invite fortement à découvrir son travail et expérimenter ses méthodes afin de constater de nouveaux changements dans votre vie.
 

Je reste à votre entière disposition pour vous apporter des renseignements complémentaires 

et  pour vous diriger de façon personnalisée dans la découverte de ses ouvrages, ses techniques de relaxation et méthodes thérapeutiques. 



 

Le chemin de la libération  Comment réussir votre vie <br>en vous libérant de vos chaînes :<br>La liberté retrouvée   La solution est en vous La puissance de votre esprit au service de votre bien-être et de votre réussite


 

N'hésitez pas à mentionner la référence ALT pour toutes commandes effectuées auprès de Philippe MORANDO afin d'identifier les internautes en provenance de ce blog.



Pour tout ceux qui souhaiteraient participer à ses ateliers et conférences veuillez me laisser vos adresses mail .

 

 

Samsara



Repost 0

Présentation

  • : Le bien-être à la clef
  • : Vous êtes à la recherche de la sérénité ? Alors prenez soin de votre ETRE et faites lui du bien. Partageons ensemble les différentes méthodes et sources de Bien être.
  • Contact

Les clefs de votre bien être

 

 

 

LE TIEC Audrey

Sophrologue Relaxologue

 

spécialisée

spasmophilie, gestion du stress... 


Adultes et enfants

Individuel, groupes, institutions, associations.


103 boulevard Aristide Briand

91600 Savigny-sur-orge


Tel : 06 15 85 06 15


http://letiecaudrey.wix.com/harmonie-interieure

 

Pour me contacter

Bonjour,

Pour ceux qui souhaite me contacter vous pouvez me joindre sur mon mail

letiecaudrey@hotmail.fr

Bonne journée